Outil de diagnostic

Work&Care

1er outil de diagnostic quali-métrique de l’impact humain et économique de l’aidance en entreprise pour vous permettre de :

  • Connaître et comprendre vos collaborateurs en situation d’aidant familial
  • Identifier et décrire les coûts cachés associés 
  • Implémenter de nouvelles pratiques managériales et collectives d’équipes en faveur d’une meilleure inclusion des aidants.
Nous contacter
work&care outil de diagnostic

Work&Care : outil de diagnostic & mise en action

15 à 20% des collaborateurs d’une entreprise sont aidants et jonglent quotidiennement entre leur activité professionnelle et leur activité d’aide. En 2030, ce sera 1 sur 4. 

Au-delà même des répercussions sur l’aidant lui-même et sa santé, les conséquences sur ses collègues et managers sont inévitables : difficultés et tensions, désorganisations des équipes…

Résultat : l’aidance constitue une cause importante d'absentéisme, de présentéisme et inévitable perte de productivité.
Sur un autre plan, les impacts d’une aidance insuffisamment prise en compte contribuent à une dégradation de l’image de l’entreprise, tant auprès des clients et des salariés que vis-à-vis des potentiels candidats.

Work&Care accompagne les entreprises dans la gestion de l’aidance pour développer la connaissance des collaborateurs aidants, comprendre leur état d’esprit et identifier les coûts cachés de l’entreprise relatifs aux dysfonctionnements générés par l’aidance ainsi que les axes de la conduite du changement pour assurer la convergence entre enjeux psycho-sociologiques et socio-économiques de l’entreprise.

Pourquoi soutenir vos salariés aidants ?

  • Le soutien des aidants est une nouvelle donnée sociétale qui relève de la responsabilité sociétale des Entreprises.

  • Leur situation a des répercussions importantes sur leur travail et ils se révèlent souvent trop tardivement.

  • Développer une culture de l’aidance, c’est reconnaître les aidants et capitaliser sur leur potentiel en faveur d’une meilleure inclusion.

  • Une gestion bienveillante des collaborateurs aidants préserve la qualité de vie au travail avec des effets gagnants en termes de performance et d’attractivité.

Comment gérer l'aidance en entreprise ?

  • En confiant aux Directions des Ressources Humaines rôle proactif pour aider les salariés-aidants et initier rapidement des changements structurants.

  • En leur proposant différentes solutions qui s'adaptent aux situations de chacun en faveur d’une meilleure conciliation entre leur vie personnelle et professionnelle

  • Par une sensibilisation des managers à cette nouvelle donne sociale et à leur rôle clé pour aider le membre de leur équipe qui est en situation d'aidant.

  • En opérant une démarche de diagnostic qui évalue et suivi l’état d'esprit des aidants ainsi que les coûts cachés liés aux dysfonctionnements induits.

Quelques chiffres pour comprendre l'importance d'aider les aidants de votre entreprise

Le fait d'être aidant n’est pas reconnu à la hauteur du poids qu’il représente pour les aidants eux-mêmes, pour la société.

Le vieillissement de la population, l’accroissement des maladies chroniques, l’amélioration des soins et la préconisation du maintien à domicile pour motif économique sont autant de tendances qui appellent à l’amplification dans les années à venir des problématiques relatives à l’aidance : en 2050, un quart de la population française aura plus de 60 ans, les collaborateurs s'occupant d'un proche dépendant seront d’autant plus nombreux et la part de ces collaborateurs dans les entreprises ne cessera de croître.

Le soutien des aidants est un enjeu sociétal croissant et une nouvelle priorité des entreprises. Elles doivent absolument s’inscrire dans des objectifs de performance ou de rentabilité tout en reconnaissant que les individus qui composent l’organisation puissent s’inscrire de manière ponctuelle ou durable dans des situations de vulnérabilité.

20

%

des salariés en entreprise

15 à 20% des salariés sont aidants et jonglent entre leur activité professionnelle et leur activité d'aide

52

AGE MOYEN DES SALARIÉS AIDANTS

76% d'entre eux ont moins de 76 ans et 43% ont moins de 50 ans et 57% sont des femmes (ORCIP)

75

%

IMPACT DE L'ACTIVITÉ D'AIDANT SUR LE TRAVAIL

3 aidants sur 4 déclarent fatigue et stress avec un impact important sur leur vie d'aidant

6500

surcoût annuel POUR L'EMPLOYEUR

Absentéisme, présentéisme... le coût par aidant pour l'employeur est évalué entre 3 et 9500 euros par an

Vous souhaitez en savoir plus ?

Quelle que soit la taille de votre entreprise, quel que soit votre secteur d'activité, nous vous proposons de bénéficier de l'expertise d'acteurs majeurs de l'identification des dysfonctionnements et des coûts cachés. 

Merci, nous avons bien reçu votre message !
Oups, votre message n'a pas pu être envoyé

Focus sur le diagnostic bien-être au travail Work&Care

Plus qu’un questionnaire d’engagement, l’outil le plus complet pour mesurer et analyser le bien-être au travail de TOUS les salariés.

7 dimensions analysées : une seule et unique étude pour mesurer

  • La satisfaction professionnelle
  • La possibilité d’évolution et autonomie
  • Le soutien social perçu
  • L’engagement affectif à l’organisation
  • Le conflit travail-famille
  • L’épuisement professionnel
  • Le Présentéisme

Validé scientifiquement pour la mise en œuvre d’un plan d’actions fondé sur des résultats validés

Moins de 10 mn pour une participation optimale

La seule étude intégrant en plus des questions spécifiques pour mesurer l’aidance en entreprise

En savoir plus sur le diagnostic

Demandez votre devis

Vous souhaitez en savoir plus sur notre outil de diagnostic bien-être en entreprise ?
Contactez Yannis Verdier au 07 49 28 29 63 ou demandez votre devis !

Je demande mon devis

Work&Care en image

Work&Care, plus qu'un simple outil

Avec un salarié sur 5 potentiellement concerné, la mise en place d’une politique de soutien aux aidants est devenue un véritable enjeu pour les entreprises.
Encore faut-il avoir les clefs pour se lancer !
Pour mieux comprendre les tenants et les aboutissants de l’aidance et son impact sur la vie des salariés comme sur l’écosystème professionnel, Work&Care propose une démarche de diagnostic complet qualitatif et quantitatif.
Il a aussi pour mission d’identifier les leviers de réussite de la conduite du changement pour rendre l’entreprise plus inclusive.

Connaître ses collaborateurs en situation d'aidance

Part dans l’entreprise, répartition par unité de travail et typologie et caractéristiques démographiques (âge, sexe, ancienneté professionnelle…)

Comprendre leur état d'esprit

Niveau d’engagement et de motivation, perception et vécu de leurs relations avec leurs managers et leurs collègues, capacité à concilier vie professionnelle et vie personnelle, présentéisme... 

Repérer et évaluer les coûts cachés induits

Comprendre la cause des dysfonctionnements induits au moyen d'indicateurs dédiés et évaluation des conséquences économiques négligées par les systèmes d’information traditionnels.

Assurer une meilleure inclusion des aidants en entreprise

Prendre conscience de ses ressources d’accompagnement et d’inventer des solutions pour réduire les dysfonctionnements identifiés et convertir les coûts cachés en performances.

Comment Work&Care fonctionne ?

Le diagnostic Work&Care est un outil de mesure d’impact de l’aidance qui est établi à partir des données relatives à la population des salariés aidants au sein de l’entreprise, à leurs difficultés et leurs besoins et des indicateurs issus du Système d’Information Ressources Humaines (SIRH).
Sa pertinence repose également sur le contexte, la culture d’entreprise et sur le climat de confiance entre l’employeur et ses collaborateurs.

Connaître et comprendre ses collaborateurs aidants

Une des premières questions est de savoir si les effectifs de l’entreprise comptent plus ou moins de 20 % d’aidants. La réponse permettra d’identifier les besoins prioritaires ainsi que l’étendue des mesures à prendre.

Pour se mobiliser autour du sujet, il est également important de comprendre l’état d’esprit de ses salariés aidants, les difficultés que leur situation entraînent, son impact sur leur vie professionnelle et le niveau de présentéisme et/ou d’absentéisme induits, leur capacité à concilier vie professionnelle et vie personnelle…

Cette analyse quantitative et qualitative a été conçue sur la théorie de l’attachement et à partir de questionnaires internationaux d’évaluation de l’engagement et la satisfaction des collaborateurs au travail, créé avec le Groupe de Recherche En Psychologie Sociale (GrepS)

1

2

Qualifier les dysfonctionnements et mesurer les coûts cachés induits

Après avoir estimé l’ampleur de la situation, nous vous accompagnons dans l’identification et la qualification des dysfonctionnements induits qui, perturbent inévitablement les équipes ainsi que leurs conséquences économiques encore appelées coûts cachés.

Ces coûts cachés seront ensuite analysés puis recyclés en ressources utiles au développement de l’activité pour ainsi en dégager les axes de la conduite du changement et assurer la convergence entre enjeux psycho-sociologiques et socio-économiques de l’entreprise.

Cette analyse a été mise au point sur la base de la théorie-méthode des coûts-performances cachés inventée par le Pr. Henri Savall en 1974 avec son équipe de l’ISEOR (Institut de Socio-Economie des Entreprises et des Organisations).

Identifier les leviers et les indicateurs de pertinence

Pour aboutir à un résultat empreint de sens, la démarche diagnostic proposée par Work&care s’inscrit dans une démarche légitime pour l’entreprise en termes de responsabilité sociale et permet d’instaurer une politique pertinente de soutien aux aidants en y intégrant non seulement les processus RH et organisationnels mais également les mécanismes psychologiques de l’acceptation.

Il doit également proposer une ambition et/ou une vision en lien avec l'enjeu majeur de l'entreprise : rentabilité et réduction des coûts cachés ? Attraction et fidélisation des talents ? Qualité de vie au Travail ? Responsabilité Sociétale de l'entreprise ? etc...

Nous vous accompagnons dans la définition de la stratégie et l’élaboration d’un plan d’actions à implémenter en faveur d’une assimilation de cette problématique dans les processus organisationnels.

Au-delà, une gestion pertinente des collaborateurs aidants doit aussi permettre d'améliorer ses indicateurs dans le champ de la santé au travail et de non-discrimination et d’égalité hommes-femmes (la majorité des aidants sont des aidantes). Sans oublier son intérêt à fidéliser et motiver les collaborateurs et à long terme améliorer la performance de l’entreprise.


3

4

D'une meilleure inclusion de vos collaborateurs aidants à l'expérience

Selon les enjeux de l'entreprise, le plan d'actions sera positionné comme un simple service aux collaborateurs, pris en charge ou non par l’entreprise ou comme un outil stratégique de politique managériale pouvant faire l’objet de discussion avec les partenaires sociaux.





Une question sur Work&Care ?

Vous vous posez une question, vous souhaitez en savoir plus sur notre outil de diagnostic et notre démarche ou encore, vous êtes sensibilisés et vous souhaitez vous engager dans une démarche d'une assimilation organisationnelle de la problématique de l'aidance... 

Merci, nous avons bien reçu votre message
Oups, votre message n'a pas pu être envoyé

Pour en savoir plus sur Work&Care, c'est par ici

Je connais mes salariés. Pourquoi investir dans un diagnostic ?

L’absence de demande peut en effet signifier que votre entreprise ne compte aucun collaborateur aidant et que les 20 % de collaborateurs aidants présents dans la population en activité professionnelle ne sont pas dans votre entreprise. Mais, les dernières études disponibles montrent que les aidants sont présents au sein des entreprises de toute taille.

En fait, une des caractéristiques des aidants est qu’ils sont relativement discrets. Ils assument leur rôle sans forcément dévoiler à leurs collaborateurs ce qui se passe dans leur sphère privée. Car il n’est pas très aisé, ni naturel de confier à son employeur ses contraintes personnelles et familiales. Par peur du « qu’en dira-t-on ? » et aussi certainement, par crainte des conséquences sur leur évolution professionnelle.

Par ailleurs, le terme « aidant » qui n’est pas bien connu par les aidants eux-mêmes, l’est encore moins par les collaborateurs qui ne sont pas concernés par la question.

Quelle est la population que vous ciblez ?

La population cible prioritaire est la population des salariés en situation d’aidance au sein de votre entreprise et ce, au niveau global de l’entreprise et par unité de travail.  

Pour autant, afin de mesurer et de suivre son évolution dans le temps ainsi que la performance des actions et nouvelles pratiques mises en place, il est essentiel de cibler l’ensemble de la population salariée de l’entreprise qui représente en quelque sorte le groupe contrôle.

Est-ce que votre démarche est anonymisée ?

Dans le cadre de ses activités et de sa politique de responsabilité sociale, Time4Carers s'engage à se conformer au Règlement Général de Protection des Données (RGPD) et à la loi Informatique et Libertés :

- Consentement des personnes au moment de l’inscription.
- Politique de confidentialité et anonymisation des données collectées. 
- Utilisation des données strictement pour évaluation. 
- Stockage des données chez un hébergeur agréé qui garantit leur protection et leur confidentialité.
- Règles automatiques d’effacement et d’archivage. Serveurs situés en France

Comment faites-vous pour identifier les coûts cachés ?

Notre méthode est construite sur la base de la théorie-méthode des coûts-performances cachés – dite méthode des coûts cachés mise au point par le professeur Henri Savall en 1974 puis développée et propagée avec son équipe de l’ISEOR (Institut de Socio-Economie des Entreprises et des Organisations – Université de Lyon).

Les coûts cachés désignent à la fois des coûts qui sont pris en compte mais dilués dans différents postes et des coûts qui ne sont pas pris en compte et qui correspondent à des manques à gagner (coûts d'opportunité). Ils trouvent leur origine dans des dysfonctionnements organisationnels résultant souvent de comportements humains.
Absentéisme, rotation excessive du personnel, produits de mauvaise qualité, délais non respectés... sont des indicateurs de dysfonctionnements qui engendrent des coûts pour leur régulation.

La diminution des dysfonctionnements réduit le montant des coûts cachés et des outils d'analyse plus précis permettent de révéler et évaluer les coûts qui demeurent diffus dans la masse des charges.