27/12/2021

Ne pas épauler les aidants a un coût !

8.000 USD par an et par salarié aidant : c’est le montant des coûts cachés pour les entreprises selon une étude publiée en 2020 dans le Journal of Occupational and Environmental Medicine (JOEM).


8.000 USD par an et par salarié aidant : c’est le montant des coûts cachés pour les entreprises selon une étude publiée en 2020 dans le Journal of Occupational and Environmental Medicine (JOEM).

Etre aidant : quelles conséquences ?

En France, les aidants en activité professionnelle sont environ 4 millions et ce chiffre n’est pas près de diminuer du fait de notre pyramide des âges, de nos structures familiales, et du recul de l’âge de départ à la retraite.  

On le perçoit tous, être aidant d’un proche qui dépend de nous, tout en travaillant en entreprise, peut être difficile à conjuguer selon le niveau de dépendance de notre proche. 

Cette difficile conjugaison à un prix, à la fois professionnel et personnel. 

Par exemple, en comparaison des salariés qui n’ont pas de charge d’aidant : ils ont moins de temps de repos, cela impacte fortement leur travail et cela se manifeste soit en termes de présentéisme, soit en termes de trajectoire professionnelle perturbée car ils sont plus souvent absents, plus souvent sur des postes à temps partiel et ils démissionnent aussi plus souvent.

Soutenir les aidants : une nouvelle priorité pour les entreprises

Peu d’études sérieuses tentent d’estimer les coûts cachés pour l’entreprise du fait de ce jonglage entre vie professionnelle et vie personnelle de la part des aidants. 

La dernière étude, extrêmement documentée, sur un échantillon très large de 1070 aidants qui travaillent en entreprise, détermine les coûts cachés pour les entreprises sur 4 critères : 

  • Les coûts indirects : temps du manager pour réorganiser, désorganisation des équipes, présentéisme, retards…
  • Les coûts liés aux absences ponctuelles
  • Les coûts liés au travail partiel 
  • Les coûts liés aux congés sans soldes longue durée. Le calcul est fait sur la base du salaire médian chargé de 25 USD par heure, le même que le salaire médian en France.

Dans cette étude, les aidants avaient un niveau moyen d’études au-dessus de BAC+2, ils prenaient soin de leur proche 14,6 heures en moyenne par semaine pour des pathologies comme les cancers, les maladies cardio-vasculaires, les séquelles liées à des AVC ou encore le diabète.

Toutes les études convergent

Ces résultats corroborent les études déjà réalisées sur le sujet des aidants en entreprise. 

La moitié d’entre eux avaient des problèmes de concentration ou des problèmes pour arriver à l’heure au travail. 

Ils avaient dû s’absenter pour aider leur proche en moyenne 2,7 jour au cours du dernier mois.

Et, pour 90% d’entre eux, ils se sentaient déprimés.

Le total des coûts indirects pour l’entreprise étaient, dans cette étude, de 7.959 USD principalement liés à la perte de productivité estimée à 10,6% du temps de travail. 

Ce critère - la perte de productivité - était principalement affecté par le présentéisme, les problèmes de gestion du temps de travail, estimés à 2 jours par semaine, soit 40% du temps. 

Les autres indicateurs de ce critère - perte de performance intellectuelle et perte de performance physique - étaient aussi très élevés et survenaient dans près d’un 1/3 des cas. 

Cette perte de productivité liée à la perte de performance intellectuelle et physique représente près de 5.000 USD annualisé par salarié aidant et n’est pas du tout visible par l’entreprise.

Enfin, les autres coûts, indirects, plus visibles par l’entreprise, comme les absences, la réduction du temps de travail ou encore les congés sans soldes représentent tout de même près de 3.000 USD annualisés par salarié aidant.

En conclusion, déterminer les coûts indirects liés à l’aidance au sein des organisation doit désormais être une priorité de la politique d’entreprise. Car elle lui permettra de mettre en place des actions en faveur de leur réduction en travaillant à la fois sur l’accompagnement des aidants mais aussi sur l’organisation du travail et la formation des managers.


Source : A Population-Based Survey of theWorkplace Costs for Caregivers of Persons With Treatment-Resistant Depression Compared With Other Health Conditions

Lerner D. et al JOEM. Volume 62, Number 9, September 2020